Depuis le petit village de Pralognan-la-Vanoise, montée accessible jusqu’au Col de la Vanoise par le Lac des Vaches, porte d’entrée de l’un des plus beaux Parcs Naturels de France. Au pied de l’imposante Aiguille de la Vanoise et du majestueux sommet de la Grande Casse, plus haut sommet de Savoie, découverte d’un des spots les plus appréciés de la région
  • Difficulté : moyen (3/5)
  • Altitude max : 2517 m
  • Temps de montée : 3h15
  • Temps de descente : 1h45
  • Dénivelé cumulé : +880 m
  • Distance (A-R) : 12 km
  • Accès : mi-juin à octobre
  • Fiche topo : oui

Randonnée immanquable du Parc National de la Vanoise, qui emprunte une portion emblématique du GR5, anciennement utilisée pour rejoindre l'Italie

De par sa facilité d’accès à une altitude élevée, c’est l’une des randonnées les plus prisées de la région… Flirtant avec les plus hauts sommets de Savoie, le Col de la Vanoise s’est imposé comme la randonnée de référence pour un dépaysement rapide, mêlant une flore alpine abondante et une faune très présente !

Le soleil se couchant tôt, nous décidons d’être au démarrage de la randonnée sur le coup des 9h30 – 10h afin de bénéficier de la meilleure lumière tout au long de notre randonnée. Étant donné que nous sommes hors saison (fin octobre), le télésiège du Génépi est fermé et nous sommes obligés de remonter une piste rouge depuis le hameau des Fontanettes pendant environ 2h avant de pouvoir vraiment débuter la rando. Ça grimpe fort et ce n’est pas franchement esthétique… à part peut-être le soleil qui pointe son nez et donne à la montagne des airs de Yosemite !

Col de la Vanoise Pralognan Wild Spot randonnée

Arrivés après 2h de montée sans grand intérêt, on fait une petite pause au Refuge des Barmettes où la vue sur la vallée y est très sympa, avant de reprendre la randonnée dans un décor sublimissime qui me fera toujours autant d’effet !

Col de la Vanoise Pralognan Wild Spot randonnée

On commence à grimper. Il nous reste environ 1h30 de marche avant d’arriver au Col. On aperçoit dès le départ sur la droite l’imposante Aiguille de la Vanoise ainsi qu’un bout du sommet et glacier de la Grande Casse, juste derrière ; le paysage est majestueux. Le chemin qu’on emprunte est entouré de petits murets en pierres construits pour  canaliser les troupeaux et les caravanes qui empruntaient autrefois cette voie de communication pour rejoindre l’Italie par Termignon. Délaissé, il retrouve de l’importance après la chute de l’empire Romain au VIIIe siècle et devient l’itinéraire privilégié pour le transit du sel, du miel ou du fromage. À l’apparition des routes, le chemin est abandonné aux bergers et les contrebandiers en profitent pour l’utiliser pour faire passer des peaux de marmotte.

Col de la Vanoise Pralognan Wild Spot randonnée

La montée se poursuit dans le Vallon de la Glière, où serpente le torrent du même nom au travers d’un alpage souvent squatté par des moutons ! Il n’est pas rare d’y croiser des marmottes, peu farouches, surtout en été.

Col de la Vanoise Pralognan Wild Spot randonnée
Col de la Vanoise Pralognan Wild Spot randonnée

Le chemin monte désormais plus franchement, c’est la dernière partie avant d’arriver au Lac des Vaches. Nous croisons d’anciens pylônes en bois qui servaient autrefois à guider les utilisateurs de la voie lorsque la quantité de neige était trop importante…

Col de la Vanoise Pralognan Wild Spot randonnée

On y est ! Le Lac des Vaches et ses fameuses dalles en pierres plates s’étend en face de nous, entièrement gelé et recouvert d’une fine pellicule de neige. La météo est radieuse, pas un seul nuage et un soleil qui réchauffe presque de trop !

Col de la Vanoise Pralognan Wild Spot randonnée

La pause est méritée ! Jamais un casse-croûte n’aura été aussi savoureux… Fiers de nous et de notre unité, j’improvise une photo du groupe en calant du mieux que je peux le boîtier sur une pierre un peu bancale… 

Col de la Vanoise Pralognan Wild Spot randonnée

Si vous êtes attentifs, il est possible d’observer des bouquetins sur l’arête nord de l’Aiguille de la Vanoise. N’hésitez pas, si vous continuez la randonnée en direction du Col et du Refuge, à tourner le regard sur votre droite après avoir passé l’arête, vous en verrez à coup sûr… 😉

Col de la Vanoise Pralognan Wild Spot randonnée

Il est presque 13h, il faut se décider. Sortant d’une lourde opération, je suis à bout de forces. On décide de faire deux groupes : Angélique et Adrien vont continuer la randonnée jusqu’au Col et au refuge, puis redescendre en faisant le tour par le Moriond (que j’aurais adoré faire aussi !). Connaissant la randonnée par cœur, je propose à Gaëlle de suivre leur groupe, mais elle décide de rester avec moi pour redescendre ensemble…

Le soleil commence déjà à amorcer sa descente. En effet, en montagne il vaut mieux ne pas trop traîner !

Col de la Vanoise Pralognan Wild Spot randonnée
Col de la Vanoise Pralognan Wild Spot randonnée

La vue au retour sur le Vallon de la Glière est superbe, la lumière commence à arborer des couleurs orangées et relève généreusement les reliefs. Un dernier coup d’œil derrière nous avant de terminer notre descente…

Col de la Vanoise Pralognan Wild Spot randonnée
Col de la Vanoise Pralognan Wild Spot randonnée

Après avoir attendu les copains qui redescendaient du Moriond, on arrive à 16h35 au Refuge des Barmettes, à la limite de la disparition du soleil… Une golden hour magnifique qui sublime la fin du parcours.

Se rendre et randonner jusqu'au Col de la Vanoise

  • Venir en voiture

Depuis Moûtiers, prendre la direction des stations (Bozel, Courchevel…), puis suivre la direction de Pralognan une fois arrivé sur Bozel. Lorsqu’il n’y a pas de neige, vous pourrez monter jusqu’au parking des Fontanettes, au-dessus de Pralognan-la-Vanoise.

  • Monter jusqu’au Col de la Vanoise

– Du 23 Décembre au 15 Avril, vous pourrez monter grâce au télésiège du Génépi jusqu’au Refuge des Barmettes et ainsi vous épargner 2h de remontée d’une piste rouge inintéressante. Comptez 9.80 € / personne.

– En dehors de cette période, il faudra démarrer à pied depuis le parking des Fontanettes, au pied du télésiège du Génépi et remonter la piste rouge qui vous fait face.

– Vous allez entrer puis traverser le Parc National de la Vanoise : veillez à respecter la faune et la flore, ne pas quitter les chemins et ne pas emmener de chien. Notez aussi que le décollage d’un drone y est interdit.

Mes conseils

  • Venez dès le matin, peu importe la saison, mais surtout en été !
  • Les meilleures périodes pour monter sont fin juin ou mi-octobre
  • Faites le tour complet en revenant par l’est de l’Aiguille de la Vanoise, ça vaut le coup
  • Prévoyez une journée complète, ça ne sera pas de trop
  • Prévoyez de l’eau, vous ne pourrez pas remplir sur le chemin
  • Un objectif strans-standard fera l’affaire, prenez si possible un grand zoom pour les bouquetins

Localisation du spot

Crédit photos : Aurélien Papa

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

À propos de l'auteur

Cet article a 1 commentaire

  1. Surement l’un de mes plus beaux souvenirs ! C’était vraiment splendide

Laisser un commentaire

Les thématiques

Inscrivez-vous à nos actualités

Newsletter
×
×

Panier